Capsules

Le décrochage scolaire, un sujet toujours préoccupant

C’est un fait, le décrochage scolaire existe et de nombreux élèves y font face pour diverses raisons. Que ce soit pour des difficultés scolaires, un manque important de motivation et d’engagement, la conciliation études-travail ou toutes autres raisons, le décrochage scolaire touche environ 17% des élèves du Québec (La Presse, 2020). De plus, l’année 2020-2021 aura été unique, amenant toutes sortes de bouleversements, entraînant de nouvelles prises de conscience, provoquant des changements pédagogiques et conduisant à de nouveaux défis. La présente pandémie s’ajoute donc comme facteur de risque au décrochage scolaire. Pour prévenir cette problématique, différents conseils et des pistes de solution peuvent avoir des impacts significatifs dans le parcours scolaire de nos élèves.

En tant que parents, que pouvons-nous faire?

 L’engagement parental :
Selon plusieurs recherches, l’importance de l’engagement des parents dans le parcours scolaire de leurs enfants influencerait plusieurs composantes : les résultats, la motivation, le sentiment de bien-être, la persévérance, les aspirations personnelles et professionnelles, etc. À cet effet, le rôle du parent serait plus grand que simplement accompagner ses enfants dans la réalisation des devoirs ou de surveiller l’assiduité de ces derniers. Les études mettent en évidence différentes attitudes et plusieurs comportements qui témoignent d’un engagement efficace et signifiant :

  • avoir des attitudes positives d’encouragement et d’accompagnement au quotidien;
  • démontrer une attitude positive à l’égard de l’éducation, de l’école et des tâches scolaires;
  • devenir un modèle à l’égard de la lecture ou de l’engagement communautaire à l’école.

Au Québec, la proportion d’élèves ayant un niveau élevé de supervision parentale diminue avec les années de scolarisation. Elle passe de 49% en 1re secondaire à 31% en 5e secondaire (EQSJS).

La communication
Il est nécessaire de questionner son enfant sur l’importance de compléter ses études, sur les impacts de son parcours et de faire des liens avec vos expériences personnelles. Discuter de l’avenir de votre enfant l’aidera à avoir une vision future de sa situation professionnelle et à s’interroger à propos de ses choix. De plus, il se sentira soutenu et saura que vous serez présent en cas de difficulté. Plusieurs parcours s’offrent désormais aux adolescents, des formations qui peuvent les mener à développer leurs compétences dans des professions moins traditionnelles. Explorez les possibilités avec votre enfant en fonction de ses forces, de ses aptitudes et de ses intérêts.

L’organisation
Être organisé est une compétence essentielle dans plusieurs sphères de notre vie, tant au plan personnel que professionnel. Il est intéressant de partager vos trucs, vos stratégies et suggestions en matière d’organisation afin d’aider votre enfant. En étant bien préparé, ce dernier affrontera plus facilement les difficultés qu’il peut rencontrer : se présenter à l’heure, étudier efficacement pour un examen, etc. Vous pouvez l’aider à prévoir son matériel scolaire nécessaire, vous informer sur son horaire, convenir de périodes d’étude à la maison et prendre connaissance de ses travaux et de ses examens. Tous ces éléments feront en sorte que votre enfant développera des compétences en lien avec l’organisation et elles auront assurément un effet sur sa réussite et par ricochet, sur sa persévérance.

Et si le décrochage devient inévitable?
Dans certaines situations, les défis constants chez l’élève amènent une vision insurmontable de sa situation et le décrochage apparaît comme étant une solution. En adoptant cette vision, l’élève n’est donc plus en mesure de voir l’ensemble des conséquences d’une telle prise de décision, qui aura sans contredit un impact sur son avenir. Généralement, trois périodes sont plus propices au décrochage scolaire :  à la rentrée scolaire, après le congé des fêtes et lors des examens de fin d’année.

L’importance d’identifier la source de démotivation
Différents événements de la vie d’un élève peuvent mettre en péril le bon déroulement de son parcours scolaire, que ce soit une relation tendue avec un enseignant, une peine d’amour, de l’intimidation, des difficultés d’apprentissage importantes, etc. En ciblant le plus précisément possible la source de démotivation, il sera alors plus facile d’apporter l’aide nécessaire et de référer à certains professionnels au besoin.

Augmenter la motivation
Un des plus gros défis au décrochage scolaire est d’augmenter la motivation chez un élève qui ne l’est pas. Évidemment, une tonne d’interventions pourraient être utilisées et avoir des impacts positifs et significatifs. À la maison ou à l’école, des interventions spécifiques peuvent être posées : l’engagement parental, la communication, l’organisation, les activités pédagogiques, les choix de l’élève, etc. En concertation avec l’équipe-école, vous serez en mesure d’identifier le meilleur plan de match pour votre enfant, s’il est à risque de décrochage.

« Il n’y a qu’UNE FAÇON d’échouer.
C’est d’ABANDONNER avant d’AVOIR RÉUSSI ».

Comme vous le savez, le décrochage scolaire et la motivation sont étroitement liés. De nombreuses recherches se penchent sur ces deux sujets chauds. Si vous souhaitez approfondir ces sujets, voici quelques ressources fort intéressantes.

¨ La motivation scolaire selon Rolland Viau, Université de Sherbrooke

¨ Les déterminants sous l’angle de la pandémie, Réseau réussite Montréal

¨ Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves, Rolland Viau, Université de Sherbrooke

¨ Motivation et persévérance scolaires, Rire Réseau d’information pour la réussite éducative, Pierre Potvin, Université du Québec à Trois-Rivières

Jean-Michel Desbiens
Conseiller pédagogique en adaptation scolaire et personne-ressource du RÉCIT

Version imprimable

 

 

 

 

 

 

 


Toutes les capsules