Renseignements généraux

Présentation

La Commission scolaire de la Baie-James, la seule commission francophone de la région Nord-du-Québec, est née le 1er juillet 1998. Elle est issue du découpage du territoire québécois en territoires de commissions scolaires réalisé en août 1997. La Commission regroupe sept écoles de niveau primaire, une école primaire et secondaire, quatre écoles de niveau secondaire, un centre d’éducation des adultes et un centre de formation professionnelle.

La Commission scolaire de la Baie-James se distingue par l’immensité du territoire qu’elle recouvre, un territoire qui comprend notamment de merveilleuses richesses naturelles sur lesquelles repose en bonne partie son développement. La Commission, par ses rôles en matière de scolarisation, de concertation et de collaboration, se révèle un acteur important de l’avancement socioéconomique du Nord-du-Québec.

Structure

Véritable gouvernement local, la Commission scolaire est constituée de deux paliers, l’un politique et l’autre administratif.

Ainsi, la Commission est administrée par un Conseil des commissaires qui détermine les orientations, objectifs, priorités et valeurs qu’elle doit privilégier. Le Conseil veille au respect des lois et règlements, adopte les politiques, paramètres généraux et modes de fonctionnement, et répartit équitablement les ressources allouées entre les écoles et les centres de formation. En tant qu’élus scolaires, les commissaires doivent rendre compte des activités de la Commission scolaire aux électrices et électeurs de leur territoire.

Les élus scolaires disposent par ailleurs d’une structure administrative placée sous l’autorité de la direction générale de la Commission scolaire. Le palier administratif assure la gestion des activités et des ressources et exécute les décisions du Conseil des commissaires.

Le territoire

Le Nord-du-Québec couvre 55 % de la superficie du Québec, soit 840 000 km2, ce qui en fait la plus vaste région du Québec. Il comprend deux territoires : le Nunavik et la Jamésie.

Le Nunavik est situé au nord du 55e parallèle. Il est essentiellement habité par des Inuits résidant dans 14 villages.

La Jamésie (aussi appelée « territoire de la Baie-James ») est située entre le 49e et le 55e parallèle. Elle est habitée à la fois par les Cris et les Jamésiens. La Jamésie présente, quant à elle, une superficie de 350 000 km2.

Les Jamésiens résident dans les villes de Chapais, de Chibougamau, de Lebel-sur-Quévillon et de Matagami et dans les localités de Valcanton (regroupant les villages de Val-Paradis et de Beaucanton), de Villebois et de Radisson. Ils constituent 58 % de la population.

Les Cris sont regroupés dans neuf villages dont huit sont situés entre le 49e et le 55e parallèles et se trouvent dispersés sur le territoire de la Jamésie. Ils en constituent environ 42 % de la population.

Compte tenu d’un ensemble de particularités, le territoire du Nord-du-Québec n’est couvert par aucune municipalité régionale de comté, ce qui en fait au Québec un cas d’exception à cet égard.

Bulletin satisfaction – Léger Marketing

Le Bulletin Satisfaction de Léger Marketing est une étude en profondeur visant à fournir aux commissions scolaires participantes des indicateurs précis sur la satisfaction et les perceptions des parents d’élèves et des autres résidents demeurant sur leur territoire.

Cette étude s’accompagne aussi d’un volet de sondage panquébécois qui établit une norme provinciale et qui permet aux commissions scolaires participantes de comparer leurs résultats à ceux des commissions scolaires de l’ensemble du Québec.

À titre de participante pour une deuxième fois à cette étude, la Commission scolaire de la Baie-James bénéficie de données qui témoignent de la performance de ses écoles et qui contribuent à faire le point sur la perception de la qualité des services qui y sont offerts.

Voici les résultats obtenus pour cette édition 2012.