Capsules

Le temps d’écran chez les jeunes

Pour les fins de cet article, l’expression « temps d’écran » sera considérée comme le temps passé devant le téléphone intelligent, la tablette électronique, la télévision, les jeux vidéo, l’ordinateur, etc.

À RETENIR :

- Il est important de limiter le temps d’écran et de favoriser du contenu adapté à l’âge de l’enfant;
- Pour bien se développer, il est primordial que l’enfant ait des contacts réels et fréquents avec les autres et qu’il ait la possibilité de réaliser des activités variées;
- Afin qu’une activité d’apprentissage sur écran soit réellement éducative, il est primordial que l’adulte accompagne l’enfant activement et qu’il supervise l’activité.

De nos jours, les enfants ont une multitude d’occasions d’être en contact avec un écran chaque jour. Le but de cet article est de mettre en lumière quelques aspects importants en matière d’utilisation des écrans.

La technologie à laquelle les jeunes ont accès change leur monde et elle peut être un outil fort intéressant pour réaliser plusieurs apprentissages. Toutefois, la problématique réside dans la facilité pour l’enfant d’être fixé à un écran et ainsi d’oublier les autres activités intéressantes, bonnes pour la santé et favorables à son développement. Les statistiques à ce sujet sont préoccupantes :

« En moyenne, les enfants et les jeunes de 5 à 17 ans passaient 3 heures par jour devant un écran. Le temps passé devant un écran était légèrement plus court chez les enfants (2,5 heures) que chez les jeunes (4 heures). Aucune différence n’a été relevée entre les garçons (3 heures) et les filles (3 heures). » _Statistique Canada, avril 2019_

Quels sont les effets négatifs de l’exposition aux écrans ?

Selon certaines études, dont celles réalisées par la Société canadienne de pédiatrie, une grande
exposition aux écrans en bas âge pourrait être associée à :

  • Une moins bonne motricité : manque de stimulation motrice et d’activité physique;
  • De faibles habiletés sociales : insuffisance d’interactions avec les pairs;
  • Des capacités cognitives moins élevées : particulièrement la mémoire à court terme, le développement du langage et les fonctions exécutives;
  • Un moins bon contrôle des émotions et des comportements : difficulté à se calmer seul et à s’autoréguler;
  • De possibles difficultés d’attention, des problèmes de sommeil et autres problèmes de santé;
  • Une plus faible estime de soi.

Recommandations :

Pour une saine utilisation des technologies, la Société canadienne de pédiatrie recommande notamment:

  • De limiter le temps d’exposition aux écrans :
    Avant 2 ans : le tout-petit ne devrait tout simplement pas être exposé à un écran.
    De 2 à 5 ans : l’enfant ne devrait pas passer plus d’une heure par jour devant un écran.
    Plus de 5 ans : cette catégorie d’âge n’a pas de temps maximal recommandé.
    Il est plutôt conseillé de miser sur une « saine utilisation des écrans qui ne nuit pas aux activités scolaires, à l’activité physique, au sommeil et aux  activités  sociales  des  enfants », car ces activités sont prioritaires pour leur bon développement.
  • De n’avoir aucune exposition aux écrans au moins une heure avant de se coucher pour favoriser le sommeil;
  • De mettre en place et d’appliquer des règles claires pour limiter l’utilisation des écrans;
  • De donner l’exemple, en tant qu’adulte, pour une utilisation saine des écrans. Par exemple, en éteignant les appareils durant les moments en famille, en proposant d’autres activités comme de la lecture, des jeux à l’extérieur,

Enfin, en matière d’activité physique, la Société canadienne de physiologie de l’exercice (SCPE) recommande, par période de 24h :

  • Que les enfants de 1 à 2 ans devraient être actifs, en partie avec des jeux énergiques, au moins 180 minutes par jour;
  • Pour leur part, les enfants de 3 à 4 ans devraient bouger au moins 180 minutes avec au moins 60 minutes de jeux énergiques;
  • Et après 5 ans, on s’entend également pour 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à élevée chaque jour.

Pour conclure, les écrans font partie de la vie des enfants et des familles, mais il importe de fixer des limites à leur utilisation afin qu’il y ait assez de temps pour les autres activités dans la journée. Enfin, les adultes et les parents, en tant que modèles, doivent apprendre aux enfants comment se servir des écrans de façon responsable tout en privilégiant des contenus éducatifs.

Marc Nolet
Conseiller pédagogique

Version imprimable

 

 


Toutes les capsules