Capsules

La communication en contexte de distanciation sociale

L’année 2020 est certes une année de changements, une année déstabilisante, mais surtout, une année où tous doivent faire preuve d’adaptation et de résilience dans toutes les sphères de leur vie quotidienne.

Plus précisément, les élèves de tous âges doivent s’adapter à de nouvelles règles, de nouvelles procédures, un nouvel environnement… Même le contact avec les gens n’est plus comme avant. Ce qu’ils connaissaient au niveau de la communication avec les pairs et le personnel scolaire est désormais différent. La proximité n’est plus possible, les ma sques empêchent le traitement des expressions faciales et le concept de « bulle » ne leu r permet plus d’aller créer de nouveaux liens avec les élèves des autres classes. Il est donc nécessaire de s’adapter afin d’avoir une communication efficace et surtout agréable, étant tous des êtres sociaux.

Bonne nouvelle! Les élèves s’adaptent, pour la plupart, vraiment facilement et rapidement.

Sans même s’en apercevoir, les élèves développent des stratégies compensatoires pour maintenir des liens avec l’entourage et avec les pairs, et ceci démontre à quel point ils peuvent s’ajuster et à quel point ils deviennent autonomes dans leur socialisation. De plus, ces nouvelles stratégies leur seront utiles à long terme.

En fait, avec les règles mises en place, chacun se doit d’être en core plus attentif aux partenaires de communication. Étant donné la distanciation et le port du masque, ils doivent trouver de nouveaux indices pour mieux interpréter les messages. Par exemple, si l’élève avait tendance à bouger sans cesse pendant les échanges verbaux ou encore s’il se fiait beaucoup aux indices du visage pour comprendre les émotions, il doit forcément utiliser d’autres moyens pour communiquer. Avec le masque, il ne peut plus se fier aux mouvements du visage comme avant. Alors, pourquoi ne pas apprendre à traiter les informations transmises par les yeux et les sourcils? De plus, comme le son se transmet moins bien avec une bouche couverte, il se doit de demeurer encore plus à l’écoute de l’autre. Aussi, comme les gens demeurent à une certaine distance, ils utilisent spontanément plus de gestes, ne pouvant plus toucher l’autre pour transmettre un message (ex. : réconforter). Ainsi, les gestes et l’expression de nos émotions deviennent des apprentissages nécessaires, mais tellemen t importants et utiles à long terme.

Quant au jeu avec les pairs, les élèves doivent aussi s’adapter au nouveau contexte. Ils devront trouver des solutions pour modifier les j eux selon la situation. D’eux-mêmes, ils seront en mesure de modifier les règles et de trouver de nouvelles idées d’activités. C’est une belle occasion de développer leur créativité!

La créativité, quelle belle compétence à développer!

Par contre, un des désavantages de cette distanciation est le contact avec les nouvelles personnes. Comme les élèves vivent dans un contexte de « bulle », ils ont peu l’occasion de se faire de nouveaux amis et de pratiquer leurs habiletés à entrer en relation avec une nouvelle personne. Ainsi, en tant que parent, vous pouvez faire la différence. Pourquoi ne pas utiliser les outils technologiques disponibles, ou encore le téléphone pour entrer en contact avec des gens moins familiers? Pourquoi ne pas jouer à des jeux de rôles? E n fait, juste en parler avec vos enfants pourrait faire une différence.

« La souplesse et la capacité d’adaptation sont des outils indispensables pour faire face aux situations difficiles! » Nos élèves ne seront que mieux préparés à poursuivre leur chemin!

En somme, malgré les défis de communication en lien avec ce contexte particulier, je crois que les élèves sauront s’adapter, et ceci fera en sorte qu’ils deviendront des personnes encore plus attentives, plus à l’écoute, plus ouvertes et même plus autonomes. Ces qualités ne seront que profitables tout au long de leur parcours scolaire, et même plus. Bien sûr, le contexte actuel n’est pas représentatif d’une communication naturelle et fluide, mais vaut mieux miser sur les nouvelles compétences à développer car, espérons-le, cette situation n’est que provisoire!

Elisabeth Girard
Orthophoniste, CSSBJ

Version imprimable


Toutes les capsules