Capsules

Différence entre « religion » et « spiritualité »

En tant qu'animateurs de vie spirituelle et d’engagement communautaire, il arrive souvent que nous devions expliquer notre rôle dans les établissements scolaires. En effet, bien que les animateurs SASEC¹ soient présents depuis plusieurs années, plusieurs confondent encore nos fonctions avec celles d'un animateur de pastorale. Nous avons aussi remarqué que cette erreur découlait du fait que de nombreuses personnes confondent religion et spiritualité, ce qui n'aide pas à la compréhension de notre corps d'emploi et de son rôle important dans notre système d'éducation. Dans cette capsule, nous définirons ce qu'est la religion et la spiritualité et nous expliquerons comment ces aspects sont intégrés dans nos activités et nos projets.

Religion

La religion se définit comme étant une croyance, une pratique d'un groupe ou d'une communauté. La religion peut être comprise comme une manière de rechercher et/ou de trouver des réponses aux questions les plus profondes de l’humanité. En ce sens, elle se rapporte à la philosophie. Cependant, elle peut aussi être vue comme ce qu’il y a de plus contraire à la raison et jugée synonyme de superstition. Elle peut être personnelle ou communautaire, privée ou publique, liée à la politique ou vouloir s’en affranchir.

Spiritualité

Globalement, la spiritualité est définie comme étant la relation entre l'humain et l'immatériel. Toutefois, en milieu scolaire, lorsque l'on aborde la vie spirituelle, elle prend un sens différent. Bien qu'elle soit présente dans les religions, la spiritualité existe en dehors de celle-ci et reflète le rapport de l'individu à l'existence ou les réponses qu'il donne aux questions existentielles. La spiritualité est donc présente chez tous les êtres humains, même les athées. On la retrouve chez le dévot dans un lieu de culte comme chez le randonneur qui s'extasie devant un paysage montagneux ou encore chez les amoureux qui, sous un ciel étoilé, se demandent où est leur place dans le monde.

L'AVSEC² en action

L'intervention des animateurs de vie spirituelle et d'engagement communautaire sert avant tout à être auprès des enfants, des adolescents et parfois même des adultes, peu importe leur différence culturelle ou leur appartenance religieuse. Elle permet de les aider et de les accompagner dans leur cheminement d'identité personnelle et de connaissance de soi, en vue de leur épanouissement, tout au long de leur développement, selon une approche humaniste plutôt que religieuse, comme auparavant. Elle sert donc, avant tout, à permettre à l'élève de prendre en compte le point de vue des autres, de comprendre que chaque personne et chaque culture possède sa propre vision du monde, sa propre façon d'interpréter la vie, de donner un sens à la vie et de se donner des raisons de vivre. Essentiellement, le but du SASEC est de permettre à l'élève d'unifier son être, c'est-à-dire de devenir un citoyen complet dont les valeurs sont en adéquation avec celles de la société québécoise. Nous les aidons à mieux se connaître et à mieux se découvrir ainsi qu'à apprendre l'entraide, l'éthique, le partage, le bénévolat, la tolérance et les relations de qualité par la réalisation d'activités sociales et communautaires autant au sein de leur école que de leur communauté.

En conclusion, nous espérons qu'il est maintenant plus facile pour vous de différencier les termes « religion » et « spiritualité », que vous comprenez un peu mieux le rôle de l'animateur SASEC dans les écoles et que vous saisissez davantage l'importance des activités auxquelles votre enfant sera invité à participer.

¹ Service d’animation de vie spirituelle et d’engagement communautaire
² Animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire

Mathieu Bouchard, Gaël Coulombe et Marco-Alexandre Kavanagh,
Animateurs de vie spirituelle et d’engagement communautaire

Version imprimable


Toutes les capsules