Capsules

Astuces pour apprendre les mots de vocabulaire

 

Astuces pour apprendre les mots d’orthographe efficacement

Avec la rentrée scolaire, vos enfants auront fort probablement de nouveaux mots d’orthographe à apprendre. Ceci peut s’avérer une tâche difficile pour certains élèves et, bien qu’il puisse être efficace pour plusieurs d’écrire à maintes reprises un mot ou de l’épeler, ces stratégies ne sont pas toujours suffisantes pour des élèves avec des difficultés d’apprentissage. D’autres éléments, comme la compréhension du mot, sont essentiels afin de favoriser la rétention à long terme et la généralisation des apprentissages. Ainsi, voici quelques trucs pour vous outiller lors de la période des leçons à la maison.

  1. La signification des mots 

Pour les adultes, la signification des mots est souvent claire. Ainsi, il est facile d’oublier que notre compréhension n’est pas la même chez nos enfants. Pourtant, si ces derniers ne comprennent pas bien la signification des mots, ils auront davantage de difficulté à mémoriser l’orthographe, l’apprentissage n’ayant aucun sens pour eux. De plus, ils ne pourront réutiliser cet apprentissage dans divers contextes, ne sachant pas comment l’utiliser adéquatement. Voici donc quelques exercices pour bien comprendre la signification des mots.

  • Contextualiser les mots à écrire :

Demandez à votre enfant de créer une phrase avec le mot à apprendre ou encore, inventez des phrases ensemble. Il est également pertinent de créer plus d’une phrase dans divers contextes afin que l’élève soit en mesure de réutiliser le mot appris.

  • Établir des ressemblances :

Profitez-en pour nommer des mots de même famille ou trouvez des mots qui débutent ou terminent de la même façon (même préfixe ou suffixe, s’il y a lieu). Par exemple, pour le mot « fleuriste », il serait possible de trouver des mots de même famille comme « fleur » ou encore « fleurir». Dans ce même mot, le suffixe serait « -iste » qui fait référence à des personnes, comme bouddhiste, orthophoniste, styliste…

  • Créer des catégories :

Lors de l’apprentissage de mots nouveaux, il est pertinent de bien le situer dans notre lexique connu. Ainsi, il est intéressant de trouver la catégorie et même de nommer d’autres éléments de cette même catégorie. Par exemple, le mot « avion » est un moyen de transport, tout comme « hélicoptère », « bicyclette », « bateau » …

  • Créer des réseaux sémantiques :

Pour bien situer le mot dans plusieurs contextes, le réseau sémantique est efficace. Il s’agit de partir du mot à apprendre et de le relier à d’autres mots associés par le sens, par les sons, par les attributs (couleur, forme, texture…) ou encore par rapport à des événements/souvenirs. Par exemple, le mot « pomme » peut faire référence à « pommier », aux couleurs « rouge, vert, jaune », au mot « gomme », car ils se rapprochent au niveau des sons ou encore au mot « vacances », car l’élève l’associe à la cueillette de pommes lors des congés scolaires.

  • Inventer une histoire avec le mot.
  1. La composition des mots

Une autre façon intéressante et efficace pour apprendre du vocabulaire consiste à décomposer la structure d’un mot pour mieux le mémoriser.

  • Repérer les traits visuels saillants :

Regardez la longueur du mot (court vs long). Observez les lettres et leur organisation (courtes, hautes, basses, avec une queue…). Vous pouvez même tracer le contour du mot. Finalement, décortiquez le mot pour voir le nombre de consonnes et de voyelles.

  • Trouver ce qui est difficile à apprendre dans le mot :

Vérifiez s’il y a présence de lettres muettes dans le mot ainsi que de consonnes doubles. Si tel est le cas, amenez votre enfant à trouver un moyen visuel pour mémoriser la difficulté. Par exemple, vous pouvez faire un dessin sémantiquement lié dans le mot. Cette approche favorise la rétention des particularités orthographiques puisque l’image est liée sémantiquement au mot à apprendre. Le matériel Orthographe illustré, disponible gratuitement sur le Web (http://melaniebrunelle.ca/orthographe-illustree/), nous démontre plusieurs exemples d’illustrations possibles. Par contre, votre enfant peut trouver ses propres trucs pour mémoriser l’orthographe d’un mot irrégulier.

  • Épeler les mots à l’endroit puis à l’envers :

Épeler à l’envers demande d’avoir une bonne image visuelle du mot. La mémoire de travail aide alors à épeler le mot à partir de la fin. Pour peaufiner l’apprentissage, il est même possible d’épeler une lettre sur deux.

  • Reconstruire les mots :

Il est intéressant de pouvoir reconstruire les mots à l’aide de matériel de manipulation. Par exemple, il est possible de coller des syllabes écrites sur des cartons/légos/blocs… Il est également possible de reconstruire le mot avec des lettres aimantées ou encore avec de la pâte à modeler.

  • Décomposer les mots en syllabes :

Cet exercice peut être combiné à un geste moteur, comme taper dans ses mains. Par exemple, pour le mot « bateau », on tape deux fois : /ba/, /to/.

Pour travailler la composition des mots, le jeu MOV disponible gratuitement sur Internet est intéressant https://orthophonielibre.wordpress.com/2011/04/03/jeu-mov-entrainement-de-la-memoire-orthographique-visuelle-et-de-la-memoire-de-travail/

  1. Les sens liés aux mots

Pour certains élèves, ressentir le mot les aide à mieux assimiler son orthographe. Ainsi, voici quelques trucs liés à cet aspect kinesthésique.

  • Visualiser :

Lors de l’étude de mots, il est pertinent de visualiser les moments où ces mots seront utilisés (dictée, examen, écriture de texte…). Ceci crée un point d’ancrage pour la mémorisation.

  • Écrire les mots dans le dos de son ami :

Celui qui écrit de même que celui qui devine le mot doit avoir une bonne connaissance de l’orthographe du mot pour jouer à ce jeu efficacement.

  • Épeler le mot en changeant de position :

Par exemple, on dit la première syllabe assis, la deuxième à genou et la troisième debout. Il est également possible de se déplacer dans l’espace à chacune des syllabes, comme sauter dans des cerceaux ou encore faire de grands pas.

  • Recopier le mot :

L’écriture est un mouvement en soi qui doit être mémorisé. Cette technique très répandue est donc très utile pour augmenter le lexique orthographique.

En outre, bien que plusieurs astuces existent, le sommeil peut également aider directement nos enfants à apprendre. De plus, il vaut mieux faire plusieurs répétitions de courte durée qu’une seule plus longue pour augmenter l’efficacité de la mémorisation à long terme.

Finalement, plus votre enfant sera impliqué dans ses apprentissages et sera en mesure d’associer les éléments à apprendre dans son quotidien, plus efficace sera l’apprentissage. Il ne faut toutefois pas oublier que tous les enfants ont avantage à utiliser plus d’une technique pour apprendre leurs mots d’orthographe et croyez-moi, plus vous rendez l’apprentissage diversifié et agréable, plus la période des leçons sera plaisante pour votre enfant ET POUR VOUS.

Pour terminer, voici d’autres jeux pour travailler l’orthographe des mots :

http://stlouisass.csaffluents.qc.ca/spip.php?article636

http://www.maitresseuh.fr/aider-les-eleves-a-apprendre-leurs-mots-21-idees-a106253428

Article inspiré de celui d’Anik Lessard Routhier sur le site https://ecolebranchee.com/ et de ceux de Dannie Pomerleau sur le site https://parlonsapprentissage.com

Élisabeth Girard, Orthophoniste

Version imprimable


Toutes les capsules